Accueil ::> Vie culturelle et pédagogique ::> Voyages et Sorties Pédagogiques ::> Dans les ruines de la civilisation perdue

Dans les ruines de la civilisation perdue

Mardi 1er mars : visite d’Ostie

par Rome groupe 4.

Mardi, deuxième jour de notre périple en Italie, et contrairement au lundi Helios était de bonne humeur, nous avons donc eu la chance d’avoir un beau soleil toute la journée. Ce qui ne nous a pas empêchés de traverser les brumes de l’histoire. Et c’est à Ostie que nous avons marché sur les traces de la civilisation Romaine. Cette ville portuaire, construite sur le modèle de camp militaire, alimentait tout l’empire. Malgré l’organisation sans faille dont faisait preuve cette cité il n’était pas très agréable d’y vivre. Comme nous l’explique Juvénal dans ses écrits, le sommeil était difficile à trouver car les rues étaient très bruyantes et particulièrement la nuit, le passage des chars en était principalement responsable. Ce problème ne touchait que les pauvres car ils étaient majoritaires dans ces petits logements de mauvaise qualité qu’étaient les immeubles, appelé « insula » à l’époque. Les plus aisés avaient la chance de pouvoir s’offrir une maison qui leurs permettait de se procurer de meilleurs conditions de vie. Appelées « domus », mot qui nous a donné « domestique » en français, ces maisons comportaient un atrium en leur centre. Cela leur servait à illuminer le lieu et recueillir l’eau de pluie. Entre les temples ensevelis sous végétation luxuriante et les vestiges laissés par nos ancêtres, nous avons eu le sentiment de remonter le temps pour croiser les fantômes du passé. La visite a été appréciée à l’unanimité par le groupe même si l’imaginaire de certains a prêté une impression sinistre à cette ville abandonnée car il n’est pas chose facile d’imaginer qu’elle fut un jour habitée. Une chose est sure, nous avons tous sans exceptions été totalement immergés dans cette magnifique ex- ville portuaire. Pour la « faim » nos professeurs ont eu la bonne idée de nous faire pique niquer dans la nécropole. Nous n’avons pu que noter l’amabilité de nos hôtes. Conclusion positive pour un début de voyage pluvieux. La suite de nos aventures au prochaine épisode.