Accueil ::> Vie culturelle et pédagogique ::> Lettres ::> Écriture ::> Comme c’est bizarre !

Comme c’est bizarre !

concours d’écriture « Nouvelles avancées »

par Lettres (I. T.).

Le sujet 2015 !
Une chance sur cent... Une chance sur mille... Une chance sur un milliard...

Pour qu’Oedipe tue son père et épouse sa mère ; pour que le nombre d’or se niche au coeur du tournesol comme dans les cristaux du quartz ; pour que les présidents Lincoln et Kennedy soient tués par balle un vendredi et que leurs successeurs se nomment Johnson. Pour que...

Hasard, synchronicité, loi des séries... ou causalité cachée ? Étonnez le jury en racontant un de ces drôles de jeux auxquels s’amuse parfois la réalité.

L’activité d’écriture liée à un concours permet de s’exercer à l’écriture d’invention de manière plus concrète. L’originalité du concours de l’ENSTA, c’est aussi de faire sauter les barrières entre les matières scientifiques et les matières littéraires.
Dans la classe, chaque écrivain en herbe a travaillé d’abord son manuscrit, qu’il a soumis à ses camarades, qui lui ont apporté leurs réactions de lecteurs, leurs idées complémentaires. Puis l’écrivain en herbe a ensuite travaillé un tapuscrit, donc s’est exercé au traitement de texte avec des consignes de mise en forme précises :

- p. 1 : titre + nom de l’auteur
- p. 2 etc : la nouvelle
- marges normales
- caractères : arial, calibri ou comic sans ms, 12
- interlignes : 1.5
- alinea pour chaque §
- texte justifié
- insérer numéro de page
- Le texte ne doit pas dépasser 12 000 signes (espaces et ponctuation compris).
- correcteur d’orthographe

Enfin, la consigne était d’ envoyer sa nouvelle via LCS en pièce jointe.
Message : "Vous en souhaitant une bonne réception,
Cordialement,
Prénom + nom"

Les nouvelles envoyées à l’heure (!) ont été lues par un petit groupe de professeurs qui a choisi celles qui respectaient le mieux le sujet, étaient bien construites et dont la chute était bien amenée.
Sept d’entre elles ont été envoyées sur le serveur du concours, après correction. Il faut maintenant attendre le verdict du jury présidé par Fatou Dome, écrivain, et Cédric Villani, mathématicien, médaille Fiels en 2010.